Non classé

Allo la Planète ? N° 18

By 11 mai 2020 No Comments

Dans l’ombre d’ARealTI

 

Guillaume est l’associé de Christophe. Nous avons voulu en savoir plus sur cet ingénieur toujours en mission et que l’on voit peu chez ARealTI mais sans qui rien n’aurait été possible.

Guillaume , vous êtes le CTO (Chief Technical Officer) de ARealTI, en quoi cela consiste ?

« Le CTO définit les orientations techniques de la société, c’est-à-dire pour nous les domaines de compétences vers lesquels nous souhaitons aller. Mon rôle est d’appuyer nos commerciaux en fonction de ces orientations et afin de convaincre les prospects sur nos capacités. Nous restons spécialisés dans des domaines précis et pointus. »

Vous avez des entretiens avec tous les ingénieurs recrutés par ARealTI. Comment procédez-vous ?

« J’ai un échange technique approfondi avec chaque candidat. Cela ne m’intéresse pas de savoir si le candidat sait tout mais comment il va réfléchir à une solution en fonction du problème posé. Cela me permet d’apprécier comment il se comportera devant un problème qu’il découvre. Notre métier est en effet de résoudre des problèmes dont on ne connait pas la solution. »

Ingénieur EPITA, vous avez travaillé pour de grands noms de l’informatique et de l’ingénierie, parlez-nous de cette expérience.

« J’ai une longue expérience qui a commencé à se forger chez un équipementier électronique pour le passage à Linux d’une box Internet. J’ai travaillé ensuite dans  un grand groupe de conseil et d’ingénierie sur divers projets clients et c’est là que j’ai rencontré Christophe qui était alors responsable d’un plateau technique pour un client important. Je suis actuellement en mission pour une SSII fournisseur de logiciels et d’équipements pour réseaux télécoms.

Ces nombreuses expériences pour autant de clients m’ont permis de voir beaucoup de façons de travailler, de progresser et d’acquérir rapidement des responsabilités techniques. »

Qu’est-ce qui vous a conduit à créer ARealTI en 2008 ? Racontez-nous les débuts.

« Christophe m’a parlé de son projet de créer une société de services sur du savoir-faire Linux, temps réel, embarqué, et j’ai de suite adhéré à cette vision. Nous avons monté la société au départ chez lui en se réunissant entre deux réunions dans une voiture ou le soir. On travaillait la nuit et les week-ends en pleine crise bancaire et financière de l’époque. J’ai été le premier ingénieur de la société en mission en octobre 2008 ce qui a permis de financer les débuts et j’ai toujours été en mission jusqu’à maintenant. Nous sommes restés longtemps avec peu d’ingénieurs placés mais très qualifiés qui nous ont assuré une base clients solide. A partir de 2015, nous avons fait 30% de croissance par an et nous avons alors commencé à nous structurer progressivement pour arriver à la situation actuelle avec de vraies directions commerciale et RH. »

Comment cela se passe-t-il avec la crise sanitaire ?

« Quelques missions ont été interrompues mais vont toutes reprendre de sorte que nous n’aurons pas de baisse d’activité. Nous traversons très bien cette crise sanitaire même si cela freine la croissance prévue. Dans le domaine des réseaux, nous avons même plus de travail car le télétravail a nécessité plus de ressources et a mis des clients opérateurs en tension. Tout le monde veut travailler et se divertir… à distance ! »

Le Guillaume privé qui est-il ?

« Le Guillaume privé, 39 ans, est bien sûr à fond dans le boulot mais arrive à faire beaucoup de sport, boxe française et musculation en salle, et est passionné de voyages, notamment en Europe et en Asie. J’aime découvrir les cultures et cuisines locales, comme en Asie où on mange très bien même dans des endroits sans prétention. »

Comment voyez-vous le futur ?

« ARealTI c’est notre bébé et nous souhaitons le développer, d’une part en augmentant la partie forfait, c’est à dire avec des ingénieurs chez nous travaillant sur des projets clients, et d’autre part en rayonnant au-delà du périmètre francilien. »

Guillaume a bien sûr aussi des projets personnels, mariage, enfants, mais nous respectons sa discrétion naturelle car le meilleur est encore à venir, pour lui comme pour ARealTI.


Message de Christophe Eva

« Nous avons pris la décision, conformément aux directives du gouvernement, qu’ARealTI poursuivra le télétravail dans le mesure du possible jusqu’à la fin du mois de mai pour l’instant. Pour les salariés qui se rendent pour des raisons de service chez nos clients et pour les protéger, nous rembourserons à concurrence de 10 € par mois, l’achat individuel de masques lavables jusqu’à nouvelle ordre. Le remboursement des masques est valable pour tous les salariés ARealTI, ceux qui repartent en mission et ceux qui vont retourner au bureau, dans le courant des mois de mai et juin.

Munissez-vous de masques pour vous protéger et ainsi protéger vos proches, respectez les gestes barrières. Protéger nos salariés et réussir le déconfinement sont des enjeux majeurs. Prenez soins de vous et des vôtres. »


Les informations essentielles sur le COVID-19

A l’heure du déconfinement progressif, il convient de rester encore plus vigilant dans nos déplacements et dans nos relations, particulièrement dans les transports collectifs ou partagés.

gestes barrières


Téléchargez Allo la Planète

11 mai 2020

Leave a Reply