Non classé

Nous savons valoriser vos particularités

By 12 décembre 2019 No Comments

La période s’y prête alors c’est presque un conte de Noël que nous allons vous raconter.

Matteo, 35 ans, est italien, ingénieur en développement logiciel, auteur de plusieurs thèses et diplômé de l’Université Politecnico de Milan. Il coulait des jours paisibles en Italie lorsque son épouse a été appelée en France comme médecin anesthésiste à la suite d’un stage de fin d’études à Paris.

Matteo parle anglais, très peu le français, mais surtout il écrit le C++ et le Java, le Bash et le Python. Alors il embarque dans la planète ARealTI en 2018. Il nous raconte son parcours.

De Cagliari à Paris

Matteo est né à Cagliari en Sardaigne. Son père était ingénieur en mécanique mais Matteo a d’abord suivi un cursus classique au lycée, à base de philosophie, latin et grec, dans le but de devenir archéologue. Mais quand il a commencé à comprendre le monde du travail, il a vu qu’il y avait beaucoup plus de possibilités en ingénierie. Et comme il était bon en maths aussi, il s’est réorienté d’autant mieux qu’il était déjà fan d’ordinateurs (il a commencé sur un Commodore 64) et de jeux vidéo.

Matteo a terminé ses études avec deux thèses en acoustique et sur les sons d’instruments de musique.

Écran de démarrage du Commodore 64 (source Wikipedia)

Écran de démarrage du Commodore 64

Vous êtes musicien ?

« Oui, j’étais musicien en Italie. J’étais rappeur ! Je modifiais d’anciennes chansons et mélodies au synthétiseur et à l’ordinateur et je mettais de nouvelles paroles dessus. J’étais passionné de techniques d’enregistrement et de mixage et j’avais trouvé un cours de polytechnique d’ingénierie acoustique et de traitement des signaux digitaux. »

Que faisiez-vous en Italie avant de venir en France ?

« Je travaillais dans une entreprise spécialisée dans le traitement et le filtrage du trafic web pour les besoins de la police. »

Pourquoi avoir quitté l’Italie ?

« J’ai fait mes études à Come et à Pise et commencé à travailler à Milan en 2014 alors que mon épouse faisait ses études en Sardaigne. Elle a terminé par un stage de 6 mois à Paris dans l’hôpital qui l’a finalement embauchée. Alors j’ai décidé de la rejoindre à Paris. »

Matteo connaissait un peu la France avec Disneyland (est-ce la France ? 😉 ), un court séjour à Nice et à Nîmes et surtout il a rencontré sa future épouse à Lyon où elle était en Erasmus.

« La France était déjà dans notre destin ! En Italie on dirait, en citant Dante Alighieri, Galeotta fu la Francia* »

Son acclimatation a été toutefois difficile car il ne parlait qu’anglais.

« Je me suis vite aperçu qu’il était important que j’apprenne le français car ici les gens qui parlent anglais le parlent avec un accent qui les rend difficiles à comprendre ! Mais il y avait aussi des choses positives et j’ai toujours regardé les choses de cette façon ! »

Après plusieurs entretiens négatifs, Matteo a rencontré ARealTI qui lui a permis de trouver un travail en France et d’enfin rejoindre son épouse en mai 2018 ! Et maintenant il a fait beaucoup de progrès en français comme l’atteste notre entretien.

Vous aimeriez retourner en Italie ?

« Nous y allons aussi souvent que possible en vacances mais nous n’envisageons pas d’y retourner avant notre retraite ! »

Quels sont les projets sur lesquels vous travaillez en France ?

« Actuellement je travaille sur des robots mobiles utilisés dans les centres de tri postal pour transporter les colis entrants vers les containers sortants en fonction de leur destination. Ils lisent des QR codes sur les colis et se déplacent en lisant des QR codes au sol placés environ tous les 50 cm et qui leur permettent de se repérer dans l’entrepôt. »

robots

« Il y a beaucoup de développement à faire sur ces robots et de passionnants problèmes de croisement, de collisions et d’embouteillages.»

C’est comme un jeu pour vous ?

« Oui, tout à fait. C’est amusant de voir tous ces petits robots se déplacer et de les faire travailler ensemble en harmonie. »

Déverrouillez votre carrière

Faites comme Matteo

 

Nous concluons l’entretien avec les hobbies de Matteo.

« J’avais beaucoup de hobbies mais l’ingénierie m’a tout pris ! Je ne fais plus de musique mais je m’amuse beaucoup en travaillant dans les missions qui me sont confiées. Et il me reste encore les jeux vidéo et la gastronomie. »

Travailler en s’amusant, n’est-ce pas le rêve de chacun ? ARealTI a su déceler le potentiel de ce jeune ingénieur et lui trouver des missions passionnantes qui le font aujourd’hui se sentir bien en France. Comme le dit Christophe Eva, CEO de ARealTI, « nous savons valoriser les particularités de nos candidats ».

* Dante Alighieri, poète, écrivain, penseur et homme politique florentin du XIVème siècle : La France a été à l’origine de notre  amour.

Leave a Reply